Paleo-site.com

1 2 3 Suivante Fin

etoile bourgogne 005.JPG
Accumulation d'empreinte d'étoile de mer "Astérie lumbricalis" sur un grés Rhétien (Trias: 210 MA).

Ce type d'accumulation se trouve dans des lentilles de grès (peu épais de quelques millimètres à 3/4 cm tout au plus) et sur des zones très limitées ( 5 à 10 mètres carrès). Au-dessus et en-dessous de cette lentille, on va retrouvé une épaisseur d'argile importante.


L'une des hypothèses concernant ce type de fossilisation pourrait être la suivante:


Des courants marins, aurait provoqué l'accumulation des étoiles de mer dans des dépressions "argileuses" du fond marin. Morte en masse par milliers ? ( Hypothèse: changement brusque de conditions du milieu / augmentation brusque de la Salinité ? propre au Trias et Transgression et regression marine succesives...)


Un régression marine "rapide"  aurait ainsi été la conséquence du recouvrement par un fond sableux de ces dépressions argileuses contenant donc de ses étoiles ... le processus de décomposition de l'animal commence et petit à petit le sable pénètre dans l'étoile et permet ainsi la conservation de "l'empreinte"


les 210 millions d'années faisant, aujourd'hui, les vases se sont transformés en argiles et les sables en grès ...., Aujourd'hui, en soulevant de petites dallettes de grés, nous trouvons ainsi " en dessous" des accumulations d'étoiles préservées sous forme d'empreintes ...


Mais qui l'eut cru ? quand quelqu'un s'arrête prés de moi quand je prospecte... et qui me demande mais "qu'est ce que vous faîte dans les vignes" ... je réponds "je cherche des étoiles de mer ..."


Autant vous dire que les badauds nous prennent souvent pour des extra-terrestres !!!


Suite ... aller en page 2,3,4... avec le menu du dessous ... bonne visite !!!






1 2 3 Suivante Fin

Paléo-site.com -

Copyright©2015 ISAGRI (1.20). Français

Langues